Covid19: Quand l’Afrique digitale se mobilise contre la pandémie

Entre outils, applications, sites web et campagnes en ligne, de jeunes entrepreneurs des pays du continent proposent des solutions innovantes pour barrer la voie à la pandémie du Coronavirus.
Au moment où le Sénégal compte 412 cas infectés pour 242 guéris et 5 décès (en date du 20 avril 2020), les initiatives se multiplient dans l’écosystème digital pour contrer la pandémie du Covid-19. Le ministère de la santé publique et de l’action sociale a lui-même procédé au lancement le 10 avril 2020, d’un service d’information sur le Coronavirus sur WhatsApp.
Le service de Chatbot automatisé baptisé « Dr Covid » est d’utilisation gratuite. Il vise à fournir l’information fiable et officielle sur le Coronavirus et lutter contre les Fake news. Abdou, un autre ‘’Chatbot’’, résultat d’une initiative individuelle joue le même rôle au Sénégal. Il a été mis sur pied par Alioune Badara Mbengue, co-créateur de la poubelle intelligente Mbal-IT.
D’autres Sénégalais plus ingénieux encore se sont tournés vers des outils plus pratiques. C’est le cas de ces étudiants de l’Ecole supérieure polytechnique de l’Ucad qui ont créé un robot qui délivre du gel hydro alcoolique automatiquement. Le robot peut comprendre les commandes en français, en anglais, en wolof et en pulaar, avec la possibilité d’intégrer d’autres langues nationales.
Quatre autres enseignants-chercheurs de l’école polytechnique de Thiès ont également conçu un respirateur artificiel. Dix unités de cet appareil important dans la prise en charge des cas sévères de Covid-19 ont été mis à disposition pour se parer au pire.
En Côte d’Ivoire, les idées florissent aussi. Israël Yoroba a mis sur pied une Web radio qui produit et diffuse sur WhatsApp. « Wa Fm » est une liste de diffusion à laquelle il faut s’abonner en envoyant « INFO » au +225 44 04 71 97. Un journal y est diffusé à 19h30 et des flashs d’information au courant de la journée. « L’idée est de contrer les fake news en distillant de la bonne info, mais aussi en amplifiant les messages officiels de sensibilisation du gouvernement », explique le promoteur.
Israël fait savoir que ‘’Wa Fm’’ cumule une audience directe de plus de 1000 auditeurs. Plus de 4000 autres personnes sont atteintes via réseaux sociaux Twitter et Facebook. Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi, a lui aussi décidé d’investir Facebook pour y diffuser régulièrement des vidéos de sensibilisation sur le Covid-19.
Covid19 Autocontrôle 
Du côté du Bénin, Jordan Vitou, un jeune étudiant de l’école d’informatique Epitech, a développé un outil en ligne pour permettre aux Béninois d’effectuer leur test d’autocontrôle au Covid-19 à la maison. La plateforme « Covid19 Autocontrôle » propose un ensemble de questions liées aux symptômes de la pandémie. L’internaute répond de manière anonyme en cliquant sur Oui ou Non. Au bout de 14 questions, le résultat du test est délivré.
Quelques conseils pratiques accompagnent le diagnostic final. Cette innovation a pour objectif d’éviter la saturation des appels via les numéros verts dédiés au cas de contamination au Covid-19. L’initiative de Jordan Vitou permet en outre de désengorger les hôpitaux et de faciliter une prise en charge plus rapide des cas évérés.
Au Niger, on annonce pour la semaine prochaine le lancement de l’appel à candidature du Coronakacthon. Il s’agit d’un hackathon uniquement en ligne pour proposer des outils ou solutions innovantes pour faciliter la vie et mieux gérer la pandémie. La finale du concours qui se tient sous l’impulsion de l’agence nationale pour la société de l’information est prévue le 27 mai.
Les blogueurs se mobilisent
Quelques visages des blogueurs camerounais engagés dans la campagne de sensibilisation contre le Covid-19. Crédit. Association des blogueurs du Cameroun
Le Cameroun n’est pas en reste dans cette bataille numérique contre le Coronavirus. Des membres de l’association des blogueurs du Cameroun (Abc) ont entamé la deuxième phase de la campagne #BloggersVsCovid19. La première étape achevée le 20 mars a consisté en la publication d’une trentaine de billets (articles) et des visuels sur leur blog, sur Twitter, Facebook, Instagram et WhatsApp. L’objectif est de partager avec les internautes, un ensemble de bonnes pratiques à adopter pour freiner l’évolution de la pandémie. Cette campagne se déroule en collaboration avec des blogueurs du Sénégal et du Niger.
Pour Basile Niane, Journaliste IT – CEO de Social Net Link (un recueil d’initiatives Sénégalaise contre le Covid-19), le web représente une forte puissance, un canal incontournable pour une bonne sensibilisation contre la pandémie. Il relève cependant qu’il existe beaucoup de projets similaires qui devraient fusionner.
« Cette pandémie nous aura appris que l’Afrique a un talent dans le numérique. Le travail collaboratif doit être de mise si nous voulons gagner cette bataille. Les gouvernements africains devraient jeter un regard sur cette nouvelle génération digitale qui va créer des choses incroyables et ne pas se limiter uniquement à la parole », argue le journaliste IT.
Edith Brou, pour sa part, trouve ces initiatives africaines excellentes. « Elles aident à lutter efficacement contre les Fake news, partager la bonne info aux populations connectées et surtout les rassurer. Ce sont des initiatives nobles et louables. Chacun fait de son mieux avec les moyens actuels », apprécie la Content Curator, entrepreneure digital et blogueuse référencée dans le Top 100 des femmes influentes en Afrique.
Par Impact Media pour NotreAfrik